Un tour du monde dans le sillage du Pre Nol...

par rosemar
lundi 8 janvier 2024

La façade nord de la Maison Carrée à Nîmes a été le support d'une création avec des tableaux qui représentaient l'enchantement suscité partout dans le Monde par les fêtes de Noël.

Avec le temple antique et ses décors comme plus bel écrin, les spectateurs ont été conviés à un véritable tour du monde dans le sillage du Père Noël, qu’ils ont suivi durant sa tournée dans différents pays, avec des clins d’œil culturels... un périple grisant et enchanteur.

 

On découvrait d'abord une carte du monde avec en surimpression un lutin de Noël...

Et soudain, le spectateur était transporté comme par magie en Russie, alors que des poupées russes se hissaient entre les colonnes du temple... apparaissaient aussi des constructions typiques de ce pays, sous des flocons de neige...

 

Puis, la Chine était évoquée, avec des décorations de fleurs très colorées...

 

On découvrait ensuite les merveilles de la barrière de corail et l'emblème de l'Australie : le kangourou.

 

L'Amérique du Nord n'était pas oubliée avec ses buildings, les sapins de Noël, l'inscription Merry Christmas...

 

Le Mexique, ses cactus, ses étoiles colorées nous émerveillaient aussi.

 

Puis, était représentée l'Afrique avec une musique rythmée par des percussions, un ciel bleu, des torches enflammées...

 

La projection s'achevait avec des tableaux lumineux et une étoile filante suggérant le sillage du Père Noël, ainsi que des bouquets de feux d'artifice.

 

Une vraie prouesse technique pour la Maison Carrée... Pour la première fois, c’est en effet la façade nord, celle de l’entrée du temple, qui a été mise en lumière (et non plus, comme d’ordinaire, la face ouest, côté Carré d’art).

Cette nouveauté constitue une véritable prouesse technique. "Nous n’avons pas affaire à une façade linéaire, comme c’est souvent le cas, explique Olivier Jean, directeur technique qui a conçu le spectacle. Il a fallu composer avec l’architecture et imaginer un spectacle sur deux plans de projections. Le premier plan, c'est la façade du temple, avec les colonnes et les marches. Et le second, le mur de la porte d’entrée du temple, sous le porche, en profondeur."

"Pour que les images soient nettes sur les deux plans et que tout soit synchronisé entre vidéo et son, cela demande un dispositif d’une certaine complexité, en réseau, que nous n’avions encore jamais mis en place à Nîmes, poursuit-il. Mais la Maison Carrée vient d’être inscrite au Patrimoine mondial de l’humanité : on se devait de réaliser quelque chose en plus." 

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2023/12/un-tour-du-monde-dans-le-sillage-du-pere-noel.html

 

Vidéos :

 


Lire l'article complet, et les commentaires